Film de la performance SORORAL, par Pierrick Paulian, Ateliers Babiole, 10 juin 2017

https://vimeo.com/224367544

Dans la performance Sororal, Claire Renier poursuit sa recherche sur la transformation de notre paysage urbain, un questionnement sur la place de l’homme dans l’espace public avec les médiums du film et de la performance.
Elle travaille ici sur la porosité entre les disciplines artistiques : sculpture-danse, sculpture-cinéma, danse et cinéma.

En 2013, elle commence à photographier les cabines téléphoniques à Paris, en banlieue, en province et à l’étranger, puis se rend compte qu’elles sont en train de disparaître, et réalise une série photographique et un film Sororal (2017). Elle fait appel au musicien Frédéric Nogray pour la musique du film, qui crée une musique minimaliste et concrète.

Praticienne assidue de danse contemporaine, Claire Renier suit les cours de Claire Filmon en 2016 et 2017, qui va l’aider à créer un mouvement pour accompagner la projection du film Sororal.

Le film Sororal plonge le spectateur dans une traversée méditative et une réflexion sur notre société.

Sororal

Pièce chorégraphique

Une projection de photographies de cabines téléphoniques. Un corps dans l’espace.
Immobile. Les yeux fermés. Le film a démarré.
Succession des cabines. On entend le bruit de la ville. Un son rémanent. Elle ouvre les yeux. Elle ne bouge toujours pas. Elle fait bloc. Elle regarde devant elle, au loin. Que voit-elle ? On regarde ces objets qui se succèdent. Les cabines qui ont disparu. On a soudain une hésitation, qui regarder, quoi regarder. Les cabines se succèdent et on surveille le corps du coin de l’oeil, voir si ça a bougé de ce côté-là.
Elle pivote sur le côté droit. Elle regarde à son tour les cabines. On les regarde ensemble. Corps – totem qui fait face à d’autres corps, transparents.
Présences qui se frottent. Marche vers le mur, juste à côté des cabines. Tout contre. Des sculptures. Se poser contre le mur. Appui. Mouvement qui vient du fond du corps. Susciter l’envie de se mouvoir, d’engager le mouvement.

SORORAL, performance Ateliers Babiole, 10 juin 2017


 
 

Sororal

Pièce chorégraphique

Une projection de photographies de cabines téléphoniques. Un corps dans l’espace.
Immobile. Les yeux fermés. Le film a démarré.
Succession des cabines. On entend le bruit de la ville. Un son rémanent. Elle ouvre les yeux. Elle ne bouge toujours pas. Elle fait bloc. Elle regarde devant elle, au loin. Que voit-elle ? On regarde ces objets qui se succèdent. Les cabines qui ont disparu. On a soudain une hésitation, qui regarder, quoi regarder. Les cabines se succèdent et on surveille le corps du coin de l’oeil, voir si ça a bougé de ce côté-là.
Elle pivote sur le côté droit. Elle regarde à son tour les cabines. On les regarde ensemble. Corps – totem qui fait face à d’autres corps, transparents.
Présences qui se frottent. Marche vers le mur, juste à côté des cabines. Tout contre. Des sculptures. Se poser contre le mur. Appui. Mouvement qui vient du fond du corps. Susciter l’envie de se mouvoir, d’engager le mouvement.

« Les animaux conjuguent leurs verbes en silence », août 2013, Rencontres artistiques et Permacoles, Luc-en-Diois

Merci à tous les participants : Lily, Sébastien, Isabelle, Fabiola, Clara, Lily, Michael, Esther, Morgane, Adrien…

An oblique walk in krakow, Une marche oblique à Cracovie, avril 2013

En résidence à Cracovie en 2013, dans le cadre du projet Mécanismes pour une entente mené par Marta Jonville et Tomas Matauko (POLA, Bordeaux), Claire Renier a proposé une Marche oblique à Cracovie, avec des artistes de toutes nationalités. Le groupe traversaient des quartiers comme l’ancien ghetto, des quartiers à l’architecture moderniste, longeait la Vistule, la voie de chemin de fer, traversait un jardin, le marché, ou encore un quartier touristique. Cette marche, sorte de voyage dans l’histoire et le temps, incitait à effectuer un va-et-vient constant entre passé et présent.

FLYER DU PARCOURS DE LA MARCHE distribué aux participants

Action # 7 // An Oblique Walk in Krakow by Claire RENIER

Chaise de contemplation 9 septembre 2012

 

 

 

 

 

 

3ème édition de la manifestation Amène ta chaise 9 septembre 2012 menée par l’association De fil en bulle qui a eu lieu le dimanche 9 septembre à la Bernerie-en-Retz.

Proposition de Claire Renier : Installés au bord de la plage, devant le plan d’eau de la Bernerie, les participants sont invités à s’asseoir sur la chaise et à contempler. Choisissant leur matériel (pinceau, encre de chine, craie noire, crayon), ils dessinent ce qu’ils veulent. Il peut s’agir d’un détail, d’une vue d’ensemble, ou d’une libre interprétation de ce qu’ils ont sous les yeux. Ils prennent le temps qu’il faut, aussi bien pour regarder, observer et dessiner. Quand il ont terminé, je  les photographie devant le paysage avec leur dessin. Les dessins posés au sol les uns à côté des autres tout au long de la journée finissent par former une exposition collective et improvisée. Merci à tous les participants.

Marche des passages, 11 juin 2011

sur une invitation de Jean-Paul Thibeau et Abdellah Karoum, Le Commissariat.

Marche menée par Claire Renier à partir du lieu d’exposition Commissariat,
à travers les passages du 11ème arrondissement
Chaque participant est invité à tirer au sort un bout de papier
et lire le texte inscrit dessus.

En lisant, Marseille, 2007

Marche proposée dans le cadre d’une session Protocoles Méta et congrès singulier, organisée par Jean-Paul Thibeau, aux Grands Bains Douches de la Plaine à Marseille (11-12-13 mai 2007)
En amont, chaque participant prévoyait un texte à lire sur la ville, le paysage ou le langage.
Il était invité ensuite à choisir sur le trajet un lieu pour lire son texte, ou réaliser une performance. Les interventions ont été enregistrées au cours de la journée par Erik Billabert.

Activer l’espace de la ville de façon très différente. Mettre des mots sur la ville.  Faire réagir les passants. S’arrêter. Lire. Prendre le temps. Relier la marche et la langue. Créer des brèches dans l’espace urbain. Des voyages dans le voyage.

Merci à tous les participants : Erik Billabert,  Jean-Paul Thibeau,  Clément Vial, Vahan Soghomonian, Caroline Duchatelet, Corinne Marziou, Chantal Thomas, Anne de Marans, Caroline Caccavale, Dominique Comtat, Masako Hattori, Willy Legaud, Pascal Nicolas-Le-Strat, Nathalie Cazal, Dominique Guyot, Josette Pisani, Renaud Dramais, Cédric Lefevre, Anne-Marie Van-Meenen, Michel, Claire Métais, Thierry Neuville, Saïda Essafiry, Céline Dreher, Pierre Andrieu, Catherine Contour, Christophe Polart, Emilie Petit, Jeanine Mathieu Olivier Richaud, Jack Deschamps, Bond Kristansen, Yasmina Ramoul, Solange Grenna, José Echenique, Fantine Baillie, Marilou Chagnaud, et le chien.

Tongue Walk, Marseille, 2007

MARCHE

19 janvier 2007, avec Clément Vial et Vahan Soghomonian.

Marche d’une journée à travers Marseille.

En partant des hauteurs de la ville (Palais Longchamp) jusqu’à la mer (Endoume), en traversant les parcs et les jardins de la ville.

Prise de photos, observation et écoute des zones bruyantes et silencieuses.

Marche sur la Petite Ceinture, Paris, 2005

Exposition Réserve Naturelle avec Laura Brunellière, Espace En Cours, Paris.

A partir du lieu d’exposition, Claire Renier part en promenade et emmène les curieux sur la Petite Ceinture.
On enjambe la barrière du côté de Bel-Air. Marche le long des rails. Soleil couchant. Herbes grimpantes.
Aller. Retour. Chacun ramasse un objet de son choix. On rentre à la galerie et on regarde les trouvailles
des uns et des autres.