SORORAL, performance Ateliers Babiole, 10 juin 2017


 
 

Sororal

Pièce chorégraphique

Une projection de photographies de cabines téléphoniques. Un corps dans l’espace.
Immobile. Les yeux fermés. Le film a démarré.
Succession des cabines. On entend le bruit de la ville. Un son rémanent. Elle ouvre les yeux. Elle ne bouge toujours pas. Elle fait bloc. Elle regarde devant elle, au loin. Que voit-elle ? On regarde ces objets qui se succèdent. Les cabines qui ont disparu. On a soudain une hésitation, qui regarder, quoi regarder. Les cabines se succèdent et on surveille le corps du coin de l’oeil, voir si ça a bougé de ce côté-là.
Elle pivote sur le côté droit. Elle regarde à son tour les cabines. On les regarde ensemble. Corps – totem qui fait face à d’autres corps, transparents.
Présences qui se frottent. Marche vers le mur, juste à côté des cabines. Tout contre. Des sculptures. Se poser contre le mur. Appui. Mouvement qui vient du fond du corps. Susciter l’envie de se mouvoir, d’engager le mouvement.

Lac de Grand-Lieu 2016

 

L’art et la science unis face au changement climatique Institut Culturel du Mexique du 25.11 au 5.12 2015


Incidents of travel in Mexico, 2015
Dessins, mètres en bois, divers objets.

J’ai réalisé cette installation après une longue discussion avec Sergio Puente de Aguilar, scientifique, professeur, spécialiste de la Gestion des risques environnementaux à Mexico. Le travail de Sergio Puente de Aguilar s’appuie sur une analyse des risques dans la ville afin de mettre en place par la suite une politique de prévention. Avec l’installation Incidents of travel in Mexico, j’ai voulu proposer une œuvre à la fois sérieuse et en même temps distanciée avec une pointe d’humour, autour de la question de la « Gestion des risques ».
Les dessins dans la partie gauche de l’installation représentent un certain nombre d’événements tragiques ou de problèmes graves touchant Mexico : des bâtiments dévastés lors du tremblement de terre de 1985, l’explosion de la raffinerie San Juan Ixhuatepec en 1984, l’étalement des bidonvilles, le risque d’éruption du volcan Popocatepelt, la croissance exponentielle de la population…
Face à cette mosaïque de « risques », son « double » composé de vignettes noires lui répond comme en miroir. Dans cette seconde partie de l’installation, des « mètres » en bois animent les surfaces.
Les « mètres » disposés de manière différente sur les « vignettes » noires évoquent l’activité des scientifiques qui s’efforcent de « mesurer » et contrôler ces « risques. Une activité qui peut sembler de l’extérieur un peu dérisoire, face à l’ampleur des problèmes. J’ai voulu montrer aussi comment les problèmes de Mexico sont totalement liés, comment une gestion des risques doit prendre en compte l’imbrication des problèmes.
Le titre de l’installation renvoie au titre des deux volumes Incidents of travel in Central America, Chiapas and Yucatan de l’explorateur américain John Lloyd Stephens à la fin du XIXème siècle, écrits après ses expéditions au Mexique et en Amérique Centrale. Ces livres relatent les découvertes archéologiques et l’exploration de J. L. Stephens des villes en ruine, les monuments et les temples et furent illustrés par le britannique Frederick Catherwood, qui l’accompagna.
J’ai voulu dans lncidents of travel in Mexico, faire un clin d’œil à la fois à ces livres mais aussi à Robert Smithson, artiste américain des années soixante-dix, qui réalisa l’œuvre Incidents of travel mirror in the Yucatan en 1969, en disposant des miroirs dans le paysage du Yucatan.

Les arbres, Languedoc, 2015

Par les soirs bleus

Par les soirs bleus exposition du 9 mars au 9 avril

L’enceinte, Cartoucherie de Vincennes, 2013

« Les animaux conjuguent leurs verbes en silence », août 2013, Rencontres artistiques et Permacoles, Luc-en-Diois

Merci à tous les participants : Lily, Sébastien, Isabelle, Fabiola, Clara, Lily, Michael, Esther, Morgane, Adrien…

Paysages à l’aveugle, 2004-2017

Photographies de nuit, quasiment sans regarder, « à l’aveugle » comme on dit.
Fragments de ville ou de nature qui apparaissent comme des images de rêves.